La capitale sénégalaise vit dans une atmosphère poussiéreuse depuis mercredi. L’air est difficile à respirer surtout pour les personnes souffrant de l’asthme ou de la sinusite. Si l’on se fie à l’alerte quotidienne donnée par le centre de gestion de la qualité de l’air (CGQA), l’épisode de pollution aux particules fines se poursuit avec une très mauvaise qualité de l’air pour la journée du 18 février 2021. Une amélioration est attendue à partir du 21 février 2021. Le bulletin conclut en conseillant à tous de respecter scrupuleusement les recommandations sanitaires d’usage, notamment le port du masque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici