“Le gouvernement a condamné ces actes barbares perpétrés par des individus sans foi ni loi” et a décrété “un deuil national de trois jours” à compter de mardi.

Le Niger a été frappé, dimanche 21 mars, par de nouvelles attaques menées par des jihadistes présumés. Elles ont fait 137 morts dans l’ouest du pays, six jours après d’autres violences dans lesquelles 66 personnes ont péri.

“Dans l’après-midi, les localités d’Intezayane, Bakorat, Woursanat et plusieurs autres hameaux et campements situés dans le département de Tillia (…) ont fait l’objet d’une attaque perpétrée par des bandits armés”, a annoncé lundi soir le gouvernement nigérien. Des hommes armés à moto “ont tiré sur tout ce qui bouge” dans ces villages, a ajouté un élu local. Un autre a affirmé que ces assaillants ont également “emporté le bétail”

Franceinfo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici