« Où est passé l’argent du Fonds force Covid-19 ? Existe-t-il une traçabilité de ces fonds ? ». Ces questions ont été soulevées par les syndicalistes des collectivités territoriales lors d’une conférence de presse tenue hier 1er septembre au Samu municipal. Dans les colonnes Soleil qui reprend l’info, les responsables de l’Alliance des syndicats autonomes de la santé (Asas) réclament leur part des primes exceptionnelles attribuées aux agents de la santé engagés dans la lutte contre le coronavirus.
Le quotidien rappelle que la prime de 60.000 francs Cfa mensuelle est perçue par tous les agents de santé pour une période de 6 mois. Et selon Sidiya Ndiaye, seuls trois mois sur les six ont été payés aux travailleurs des collectivités territoriales. Dans les structures sanitaires comme Nabil Choucair, le centre de santé de Ouakam, des Maristes, les agents n’ont perçu aucun franc du fonds Covid-19.
Ainsi, ces agents, pour se faire entendre, ont annoncé un plan d’action qui démarre aujourd’hui, avec port de brassards rouges et un arrêt de travail de 10 h à midi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici