Le ministre Oumar Gueye était ce lundi 01 février à Keur Massar à la cité la Linguère où il a annoncé le lancement du Progep 2 pour une enveloppe de 15 milliards.

«  Le  Projet  de  Gestion  des eaux pluviales et d’adaptation au  changement  climatique (PROGEP  2)  est  confié  à l’Agence  de  développement  municipal (ADM). Au plan financier, tout est mobilisé pour  la  phase  d’urgence  sur  le  budget consolidé d’investissement. Le montant de réalisation est de 15 milliards et est disponible. L’ADM a lancé l’appel d’offres. De ce fait, deux entreprises ont gagné le projet. Elles ont un délai de quelques mois. C’est-à-dire à la fin du mois de mai, tous les travaux  seront  terminés  dans  sa  phase d’urgence et de son bassin versant dans le marigot de Mbao », a déclaré le ministre des Collectivités territoriales du Développement et de l’Aménagement des territoires et maire de Sangalkam Oumar Guèye, rapporté par Le Témoin.

A l’en croire, d’ici peu de temps, les populations de Keur Massar vont bientôt oublier les effets dramatiques des inondations du mois d’août et de septembre 2020. Pour le chef du département de l’Aménagement des territoires, il y aura un suivi rapproché. Ce, afin de mettre la pression aux entrepreneurs et éventuellement soulager les inquiétudes des populations de Camille Basse et environs. « Je profite de cette occasion pour remercier le chef de l’Etat, mais  également  le  maire  Moustapha Mbengue.  Les  inondations  seront  d’ici peu de temps un mauvais souvenir pour les populations de Keur Massar» a déclaré le représentant de l’édile de Keur Massar, Makhtar Mbengue, également chef de cabinet et point focal communal des inondations, dans les colonnes du journal.

Selon lui, ce lancement du PROGEP 2 au niveau de la cité la Linguère s’est fait dans un climat d’espérance. Car les tracteurs et les Caterpillar ont déjà commencé le drainage. A signaler que le PROGEP2 regroupe également l’équipe du ministère de l’Environnement pour la création d’un bassin de régularisation des eaux qui proviennent de l’intérieur de la commune. Pour les responsables des chantiers, tous les moyens sont mobilisés afin de venir à point à ce problème après les études sérieuses qui ont été faites.

Des canalisations sont prévues et au-dessus de ces canaux, il est prévu de la voirie. L’autorité se veut de rassurer les habitants des quartiers les plus touchés par les inondations. Il s’agit des cités la Linguère, Camille Basse et les Parcelles Assainies.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici