Les choses se corsent pour Aïssatou Seydi, l’ex seconde épouse de Mamadou Diop, directeur de l’ISEG. Déférée au parquet mardi, elle a bénéficié d’un second retour de parquet. Elle pourrait faire face au procureur de la République ce mercredi. 

Mais, selon des sources de L’Observateur, le parquet a demandé l’ouverture d’une information judiciaire pour escroquerie, faux et usage de faux et abus de confiance. Le dossier aurait été confié au juge du 8e Cabinet qui va statuer aujourd’hui. 

Aissatou Seydi a été conduite manu-militari le lundi 11 janvier 2021, par les éléments de la Brigade de la gendarmerie de Faidherbe après qu’elle a refusé de déférer à la convocation qui lui a été notifiée. Une plainte a été déposée contre elle par son ex-époux, Mamadou Diop, dans l’affaire de la villa litigieuse de Sacré-Cœur, laquelle Mme Seydi aurait acheté avec des chèques émis depuis le compte de l’Iseg et une petite part d’elle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici