Portée disparue depuis le 4 janvier dernier, date de retour des vacances de Noël, Diary Sow, la meilleure élève du Sénégal, deux fois consécutive, ne donne toujours pas de nouvelle. L’enquête ouverte par la police française n’exclut aucune piste. Mais, selon des sources de L’Observateur, « la piste criminelle n’est pas privilégiée ». 

« La piste criminelle qui était avancée aux premières heures de l’annonce de la disparition de Diary Sow n’est pas privilégiée par la police », ont confié des sources qui précisent que « cela ne veut pas dire que cette piste est exclue ». 

« Ce qu’il faut savoir, ont informé les mêmes sources, encore une fois, c’est que la police n’exclut aucune piste. Des caméras de la résidence, en passant par son téléphone, ses derniers appels, ses déplacements, tout est en en train d’être exploité. Dans l’entendement de beaucoup de nos compatriotes, la seule piste à explorer est le kidnapping et donc il faut aller vite ». 

« Diary Sow peut aussi partir d’elle-même »

Selon toujours les proches de l’enquête, « Cela peut choquer, mais Diary Sow peut partir d’elle-même et les policiers travaillent aussi sur cette éventualité. C’est aussi ça une enquête de police. C’est vrai qu’il faut faire vite, parce qu’une semaine, c’est déjà beaucoup, mais on ne peut aussi bâcler l’enquête ». 

Interrogé, un membre de la mission diplomatique et consulaire du Sénégal en France demande à faire confiance à la police française et à éviter toute déclaration de nature à compliquer les choses. 

La communauté sénégalaise a organisé dimanche une journée de distribution de flyers pour retrouver Diary Sow, étudiante en deuxième année de classe préparatoire scientifique au lycée Louis-le-Grand de Paris. 

Pressafrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici