En plaidant la cause des populations, Cissé Lô reconnaît qu’elles sont très fatiguées. « Le peuple est trop fatigué, et je crains son réveil dans un avenir proche », a-t-il encore déclaré, conseillant à ceux qui sont plus nantis, d’aider leurs voisins dans le besoin. À l’endroit des religieux, Moustapha Cissé Lô leur a demandé d’être la voix des populations qui souffrent. Évoquant une vidéo de Cheikh Ahmet Tidiane Sy Al Makhtoum sur le Prophète Mouhamed (Psl), il dira que Dieu ne s’en privera jamais de demander des comptes aux marabouts. À l’en croire, un marabout qui aime le luxe et la luxure n’a pas le temps d’éduquer ses disciples. Il a plaidé la cause des maîtres coraniques, réclamant pour eux du respect et de la considération. Dans son sermon, Cissé Lô n’a pas épargné les journalistes, leur demandant de ne pas céder à la corruption et de relayer l’information juste et vraie.

Si Cissé Lô est touché par la situation du peuple, c’est qu’avec l’apparition de Covid-19 et les restrictions qu’elle a créées, la famine qui guettait les populations s’est installée dans la plupart des foyers du pays. La mise en application des mesures contre la Covid-19 a entraîné une détérioration de la situation alimentaire qui s’est dégradée dans les ménages, ouvrant la porte à une famine qui est en train de se propager dans le pays. Au Sénégal, avant l’arrivée de la maladie, plus de la moitié de la population de la capitale et de la banlieue était déjà confrontée, de manière aiguë, à la malnutrition. Si le scénario est quasi identique dans des zones comme le bassin arachidier et le sud du pays, il est pire dans d’autres zones comme au nord et à l’extrême Est du pays. Si le gouvernement ne fait rien pour inverser la tendance, la situation va s’empirer, car faute d’argent avec le quasi-arrêt du travail, les populations peinent à accéder aux produits alimentaires.

seneweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici