Alors que la « rentrée des clash » a bien eu lieu, ce mardi 1er septembre, avec le boycott des étudiants qui dénoncent un « forcing » des autorités de l’université Gaston Berger (Ugb) de Saint-Louis, un autre fait risque encore de retarder la reprise graduelle des cours en présentiel dans ce temple du savoir.
Il s’agit des inondations notées dans le campus social, notamment au village O où les eaux de pluie ont pris d’assaut plusieurs chambres.

(Voir images).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici