Keur Momar Sarr, envoyés spéciaux)-Les membres du Conseil d’administration de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones) sont « satisfaits » de l’état d’avancement des travaux de la troisième usine de traitement d’eau de Keur Momar Sarr (KMS3). Ils l’ont fait savoir à l’issue d’une visite qu’ils ont effectuée, ce mercredi 27 janvier 2021, avec la Direction générale de la Sones. Il s’agit ici, d’une première visite d’imprégnation et de suivi de cet important projet hydraulique pour l’alimentation en eau potable de Dakar, Thiès, la Petite côte et les localités situées le long des conduites du système du Lac de Guiers.

« Nous sommes vraiment satisfaits de ce que nous avons vu aujourd’hui », a laissé entendre le directeur de l’hydraulique, Harouna Kalidou Gaye, qui s’exprimait au nom du Président du conseil d’administration, Mody Sy, empêché.
97% de niveau d’exécution
Mieux, le représentant du ministère de l’Eau et de l’Assainissement au conseil d’administration de la Sones ajoute qu’il a été « agréablement surpris » de voir que les travaux ont « beaucoup avancé », atteignant 97% de niveau d’exécution.
Il a eu droit, avec sa délégation, à une visite guidée de l’ensemble des ouvrages qui ont été réalisés (poste de la ligne Haute tension, l’ouvrage de prise d’eau, le local de répartition et de coagulation, le local de désinfection de l’eau, le local des surpresseurs, le bâtiment administratif, entre autres) ainsi qu’à une présentation détaillée du projet KMS3 par le Directeur général de la Sones, Charles Fall, le coordonnateur de l’Unité de gestion du projet (Ugp), Abdoul Niang, et le chef de projet, Babou Ngom.
Vers le démarrage du rinçage et la désinfection des canalisations
Aujourd’hui, cette nouvelle infrastructure de production d’eau potable est entrée dans sa phase de finalisation avec la perspective de démarrage des tests et de la désinfection des canalisations. En effet, les canalisations ont été posées sur un linéaire de 216 kilomètres entre Keur Momar Sarr et Sébikotane et la ligne Haute tension (Ht) est mise en service en prélude à la mise en service de la phase 1 pour un volume d’eau de 100.000 m3/jour, avant d’atteindre la deuxième phase qui va injecter le double, à savoir : 200.000 m3/jour (200 millions de litre/jour).
« La mise au point des ouvrages a été concluante »
Selon le Dg de la Sones, la phase de mise au point de l’usine est terminée et actuellement, son équipe et les entreprises chargées des travaux sont en plein mis en régime où les ouvrages ont été testés séparément. Des tests qui, pour lui, ont été concluants jusqu’à ce jour. Pour lui, au-delà des orientations du Chef de l’État et des instructions que la Sones reçoit au quotidien de la tutelle, c’est grâce au conseil permanent des membres du conseil d’administration que la Sones a obtenu cette satisfaction dans la réalisation de KMS3.
Espoir de voir l’eau couler dans les robinets avant avril
Charles Fall renseigne qu’aujourd’hui, ils s’apprêtent à démarrer tout ce qui est mise en service industriel. Autrement dit, commencer à envoyer l’eau dans les canalisations. Ce qui lui fait espérer que d’ici la fin du premier trimestre de cette année (mars 2021), l’eau va arriver à Thiès et à Dakar ainsi qu’à l’ensemble des localités traversées par la nouvelle conduite d’eau de KMS3.
Toutefois, le patron de la Sones précise que la mise en service industriel, qui a déjà démarré, est une phase « assez complexe » et le rinçage et la désinfection de ces canalisations nécessite la mobilisation de 1 million 300 mille mètres cube d’eau, soit 1 milliard 3 millions de litres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici