Libération fait des révélations inédites et ahurissantes sur le scandaleux contrat de concession de 25 ans signé entre l’État du Sénégal et Dakarnave.

Ce, indique le journal, pour l’exploitation et la gérance des infrastructures de réparation navale.

Comme l’autoroute à péage, ce contrat est la preuve sans appel d’un enrichissement sans cause de la société portugaise Lisenave International Sa.

Alors que son chiffre d’affaires annuel tournait autour de 20 milliards Fcfa, Dakarnave n’a eu, en 2020, que 12 milliards.

Sur ce montant, comme c’est le cas depuis 1999, date de la signature de la convention sous le régime socialiste, seul 1% ira à l’État du Sénégal à travers la SIRN.

Ce qui a fait réagir le chef de l’État, Macky Sall, qui a demandé à revoir les termes de ce contrat des plus scandaleux.

Le contrat léonin prévoit que l’État rembourse à Dakarnave tous ses investissements, à la fin de la concession, en 2024.

Depuis 1999, la SIRN a mis à la disposition des cadres de Dakarnave vingt-quatre (24) appartements situés en Centre-ville et payés seulement entre 60 000 et 80 000 Fcfa par mois.

Or, dans cette zone, le prix locatif mensuel d’un appartement tourne autour de 500 000 et 600 000 Fcfa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici