Condamné récemment à 15 jours de prison ferme pour avoir enchaîné des talibés dans son daara à Diourbel, Oustaz Ibrahima Dieng a déjà purgé sa peine et a recouvré la liberté, a appris Seneweb.

A cette occasion, les maîtres coraniques ont décrété, ce jeudi, une journée de prières pour lui rendre hommage.

L’ex pensionnaire de la prison centrale de Diourbel a eu droit aux honneurs. Des maîtres coraniques étaient venus massivement pour participer à la journée « Sargal Oustaz Ibrahima Dieng ».

Très déterminés, ces enseignants de Diourbel ne comptent pas baisser garde. Ils ont élaboré une résolution pour la protection des daaras.

« Nous devons nous mobiliser comme un seul homme au cas où maître coranique serait arrêté dans le futur. Nous ne devons plus chercher à savoir s’il est fautif ou pas. Et ses collègues du pays plus particulièrement de ceux de sa région devront aller immédiatement le soutenir en compagnie des élèves coraniques », a recommandé leur porte-parole du jour.

Serigne Bassirou Dieng a aussi fait savoir aux autorités étatiques que les maîtres coraniques et les talibés sont inséparables. Selon lui, on ne doit plus arrêter les élèves coraniques dans les rues.

Ils ont lancé une fatwa pour la fin des opérations de ramassage des potaches. Car, si nous voulons la paix au Sénégal, on doit laisser tranquille les écoles coraniques, ont-ils menacé.

« Un maître coranique a été arrêté à Dakar parce que ses talibés mendiaient dans la rue. Il a été tabassé jusqu’à être sérieusement blessé à la tête. Ce que nous dénonçons vigoureusement. Nous ne pouvons plus supporter ces agissements « , ont-ils condamné en criant Allahou Akbarou ! Allahou Akbarou ! (Dieu est Puissant).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici