Le Réseau Migration Développement (REMIDEV) et ses 31 organisations membres signataires du présent communiqué sont préoccupées par l’arrestation et le placement sous mandat de dépôt de Boubacar Seye, président de l’Organisation  Horizons Sans Frontières (HSF). Ces organisations demandent à l’Etat du Sénégal à faire preuve d’un traitement diligent de ce dossier.

« Nous exhortons enfin l’Etat du Sénégal à faire preuve d’un traitement diligent de ce dossier de Boubacar Seye, à sa libération et enfin à un abandon de toutes les charges retenues contre lui », ont demandé ces organisations dans un communiqué.
Boubacar Seye a été arrêté le vendredi 15 janvier 2021, à l’aéroport international Blaise Diagne de Diass, à la suite d’une requête de la Section de recherche de la gendarmerie nationale.

Il a finalement  été inculpé et placé sous mandat de dépôt ce mardi 19 janvier 2021 pour diffusion de « fausses nouvelles » suite à des propos tenus sur la gestion des fonds de l’Union européenne alloués à l’Etat du Sénégal, pour lutter contre l’émigration irrégulière.

Cette interpellation est aux yeux des membres de ces organisations « d’autant plus légitime » qu’elle intervient dans un contexte particulier lié à la reprise des départs à la migration dangereuse au moment où plus de 200 milliards de francs CFA ont été investis de 2005 à 2019 au Sénégal  pour « limiter les départs » à la migration selon l’étude-bilan publiée en mai 2020 par la Fondation Heinrich Böll Sénégal.

Pour rappel, le 18 décembre 2019, le REMIDEV rappelle, qu’avec ses partenaires, il avait célébré la journée internationale des migrants sous le thème de «l’impact des financements internes et externes dans la gouvernance de la migration au Sénégal» en vue d’insister sur l’évaluation voir l’audit des programmes financés dans la gouvernance de la migration au Sénégal.

Au-delà de l’Etat du Sénégal, le Réseau Migration Développement interpelle l’Union européenne sur l’aide publique au développement notamment sur l’utilisation des fonds fiduciaires d’urgence comme un outil de chantage des Etats et de contrôle des migrations et surtout dans une opacité totale.

Les membres du Réseau Migration Développement signataires de ce présent communiqué demandent à l’Etat «d’améliorer la gouvernance de la migration de manière inclusive et transparente, mais aussi de faire en sorte que le Sénégal devienne l’eldorado de la jeunesse ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici