Surpris par la gendarmerie de Ngor, 40 personnes ont été arrêtées et seront déférées aujourd’hui devant le procureur. En raison de leur immunité diplomatique seul le couple de diplomates a été libéré.

 Alcool, chicha, musique étaient servis à volonté, lors d’une piscine party. En effet l’observateur nous informe que les fêtards étaient des fils à papa, des femmes mariées, des diplomates qui violaient l’État d’urgence.  Des invités venant de la Suisse ont rebroussé chemin, en apercevant la gendarmerie sur les lieux. Certains fêtards ont tout de même réussi à s’enfuir.

Laisser un commentaire