Un talibé hors pair

Ce mardi, la communauté mouride commémore le cinquième anniversaire du rappel à Dieu du guide religieux, Cheikh Khady Mbacké, troisième khalife de Mame Thierno Birahim Mbacké.
«Son envie de servir Mame Thierno était son moteur. Il est resté toute sa vie durant profondément talibé. Baye Cheikh n’hésitait jamais à priver ses propres enfants au profit des autres», a témoigné Serigne Abdou Mbacké.

Pas de converger vers Darou

Il a tenu à préciser que pour cette édition, les fidèles n’ont pas besoin de converger vers la ville sainte de Darou. Chacun pourra prier pour le défunt Khalife où qu’il se trouvera. Ceux qui désirent cependant profiter de l’occasion pour se recueillir auprès du mausolée du Khalife disparu et présenter des condoléances au niveau khalife peuvent se déplacer.

Un soufi dans l’âme

L’homme veillait, depuis la disparition de Serigne Abdou Khoudoss en 2003, sur l’héritage et le temple de Mame Thierno Birahim Mbacké Ndamal Darou. Serigne Cheikh Khady Mbacké laisse à la postérité l’image d’un soufi dans l’âme, détaché des futilités et autres aspérités terrestres, qui n’avait qu’une seule et unique préoccupation durant les 94 années qu’il a passées sur terre : adorer le Seigneur et perpétuer le legs de son illustre aïeul, Serigne Touba Khadimou Rassoul.

Laisser un commentaire